Pauvreté en Suisse

05.07.2019
10 % de personnes pauvres en plus en Suisse. Ce chiffre alarmant est publié aujourd’hui par l’Office fédéral de la statistique. Le taux est passé de 7,5 à 8,2% et concerne désormais 670'000 personnes. Dans une prise de position officielle, Caritas Suisse et Caritas Neuchâtel lancent un nouvel appel afin que la Confédération, les Cantons et les Communes agissent de manière déterminée et adoptent des politiques contraignantes. 
Les familles monoparentales, les personnes vivant seules et les personnes sans qualifications professionnelles sont tout particulièrement touchées. Le manque de qualification professionnelle, la perte de son emploi, des enfants en bas âge, une famille nombreuse et un divorce sont des facteurs de pauvreté. Ca fait donc beaucoup de monde susceptible d’être concerné. 
L’OFS a également collecté des données sur la durée de la pauvreté. L’analyse montre que durant ces quatre dernières années, 12,8 % de personnes ont été pauvres au moins durant une année. Ce n’est donc pas un problème marginal, mais bel et bien un nouveau défi sociopolitique. 
Il faut d’urgence mettre en place une stratégie nationale de lutte contre la pauvreté en collaboration par la Confédération, les cantons et les communes. En partenariat avec les organisations de la société civile et les personnes directement touchées, il faut définir des objectifs et des mesures. Les priorités sont la garantie du minimum vital, la participation sociale, les possibilités de formation continue et une amélioration de l’harmonisation entre la vie familiale et la vie professionnelle. Les mesures de réduction des prestations actuellement à l’étude — par exemple en matière d’aide sociale ou de réduction des primes maladie individuelles — ne font qu’exacerber le problème de la pauvreté. 

Voir le communiqué de presse